Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 22 novembre 2017

Balance ta merde !

C’est qui, au fait, tout cet immense chœur des pleureuses, des outrées, des dolentes, des révoltées et leurs collègues masculins solidaires et révoltés itou par le déferlement de harcèlement sexuel et de main balladeuse qui soudain, mais depuis des lustres, rend invivable la vie des femmes ? Oui, c’est qui ?
C’est soit les politiques, soit les journalistes, c’est-à-dire les deux professions qui, bien sûr, connaissaient par cœur et depuis longtemps les frasques de DSK ou celles de Baupin ou de Lassalle ou de qui vous voulez… Et tous ces connards qui, maintenant que les réseaux sociaux ont parlé, se la jouent justiciers à moraline plus blanc que blancs, pères et mères la pudeur effarouchés et balanceurs de porcs tous azimuts, tous ces connards et connardes savaient tout de A à Z depuis des années mais se gardaient bien de lâcher le morceau, peur de perdre de juteuses places ou de se faire virer par le rédac chef…
Ah ! les deux belles professions de salopards donneurs de leçons, déontologues patentés, qui ont fermé leur clapet des années durant, ont participé plein pot à l’omerta généralisée et qui soudain, le vent ayant tourné et la mode aidant, se font les chantres de la délation, du mouchardage, de la dénonciation citoyenne, comme au plus beau temps de ce qu’ils appellent ordinairement en se pinçant le nez : les années sombres de notre histoire…
Et c’est ça qui nous représente… Et c’est ça qui nous informe.. Beuark !!

Écrire un commentaire