Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 28 novembre 2017

Cache Investigation...

Elle va encore se la jouer « justicière implacable », ce soir, la Lucet, Elise pour les intimes, la pasionaria de France 2, celle qui traque les injustices, débusque les fraudeurs, pourchasse les multinationales, fait rendre gorge aux puissants… Madame Lave-plus-blanc soi-même, humaniste en diable, généreuse à plastron et à jolis émoluments, intrépide du micro et des biftons, magnanime de la plume et du compte en banque, bref, la journaleuse dans toute sa splendeur, rebelle et humaniste, insolente et altruiste, un condensé de la profession…
Juste que Madame Poil-à-gratter qui va si volontiers fouiller dans les poubelles des entreprises et soulever la moquette des patrons, pourquoi qu’elle nous a jamais fait un joli et croustillant sujet sur ses propres revenus, sur sa petite entreprise si bien graissée, sur le gros tas de pognon qu’elle encaisse semaine après semaine et depuis des dizaines d’années pour cracher dans un micro ou frimer devant une caméra ?
Pourquoi aussi qu’elle nous fait pas un bon mignon sujet, affriolant et vendeur maxi, sur son confrère, l’ordure Frédéric Haziza, de LCP, joyeux harceleur de couloirs, pinceur de fesses et frôleur de seins… ? Ça oui, ça serait du courage, de la vaillance, ça oui, Lucette, ça aurait de la gueule, du panache…et en plus t’imagines un peu l’audience ! Mais ça, jamais on y aura droit dans tes émissions à la con… C’est pas Cash Investigation que tu aurais dû lui donner pour titre à ton émission, mais Cache Investigation… Tout ce que vous ne verrez jamais dans mes frénétiques enquêtes… Tu n’es finalement, sous tes airs de grande dame incorruptible, qu’une petite merde médiatique comme les autres et qui me fait gerber… Beuark !

Écrire un commentaire