Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 01 février 2018

Il est où Yann Moix ?

Il est où Yann Moix aujourd’hui ?
Il est où avec ses grandes phrases à la Zola et ses ultimatums de petit roquet médiatique ?
Il est où au moment où les angelots de Calais, ses chers « migrants-exilés » humanistes, altruistes, généreux et non-violents se tapent joyeusement sur la gueule, se flinguent quasiment à bout portant, au moment où l’on dénombre dans la jungle 17 blessés dont 4 par balle qui sont entre la vie et la mort, à l’occasion d’une rixe fraternelle entre Africains et Afghans ?
Il est où avec son vivre-ensemble, sa compassionnite en sautoir et ses grands airs de chevalier blanc, genre je suis une ong à moi(x) tout seul… ?
Il doit être sur les genoux de Ruquier, vautré quelque part sur l’épaisse moquette du studio surchauffé ou dans la salle de maquillage, attendant qu’on lui frisotte la moumoute avant de rentrer en scène nous refaire devant les caméras le coup des odieux policiers en train de méchamment gazer les si gentils et si pacifiques exilés-migrants de son cœur qui sont finalement un sacré joli tremplin pour l’estime de soi(x)…
---------------
Pour mémoire, (Le Monde d'aujourd'hui) :

"Il s’agit du bilan le plus lourd depuis le 1er juillet 2017, lorsque des bagarres interethniques avaient fait seize blessés, dont un grave. Un an plus tôt, le 26 juin 2016, d’autres rixes avaient fait quarante blessés, dont aucun n’avait été atteint gravement.
La dernière rixe entre migrants ayant débouché sur des blessures par balle remonte au 25 novembre 2017, lors d’un échange de tirs entre deux groupes d’Afghans, possible règlement de comptes entre passeurs. Cinq d’entre eux avaient été blessés."


Écrire un commentaire