Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 08 mars 2019

France-Cul, l'esprit des verrous...

Ah ! les ordures journaleuses, les petites crapules propagandistes, le Guillaume Esner, par exemple, ce matin sur France-Cul, à nous passer et repasser en boucle, en se léchant les babines, la condamnation de Barbarin, et l’Eglise pédophilienne par-ci, et la Manif pour Tous par-là, et que je te refasse un petit coup de pub pour « Grâce à Dieu », au cas où l’artillerie lourde publicitaire déployée depuis des semaines aurait toujours pas suffi à faire de François Ozon la Loi et les Prophètes qu’il mérite… Ah ! les salopards ! Comme ils ont été et sont toujours bien silencieux et discrets sur les révélations de Monseigneur Vigano concernant leur cher, très cher Pape François, le Pape des Migrants, le Pape de l’Ecologie, le Pape tiers-mondiste qui aurait couvert pendant des années combien d’autres excellences cardinalices tripoteuses d’enfants…Oui, mais voilà, Monseigneur Vigano serait un affreux réactionnaire, un horrible rétrograde, un infâme traditionnaliste et ses révélations, pourtant si bien argumentées, ne sont alors que broutilles insignifiantes pour la corporation des menteurs associés et des paraplégiques de l’information vaticane…

Et en ce 8 mars, au moment même où l’on apprend que des centaines de pourritures journalistes, dans les plus honorables rédactions parisiennes du soir et du matin, ont harcelé et harcèlent encore, par mains aux fesses interposées , coucheries promotionnelles et plus si affinités, des centaines de jeunes femmes en quête de notoriété médiatique, croyez-vous que Guillaume le Conquérant aurait fait venir sur son plateau quelques-unes de ces harcelées pour qu’elles balancent enfin en direct urbi et orbi les porcs-rédacs-chefs, les cochons-directeurs-éditoriaux qui formatent depuis des lustres la tronche du populo à grands coups d’humanisme altruiste et généreux tout en se faisant généreusement turluter sur la moquette par la stagiaire de service… ? Que nenni, on aime mieux faire venir la Balasquette qui va gentiment causer dans le poste sans faire de vagues et faire la promo, et du film de son pote Ozon ousque par pur hasard elle est dans le casting, et de son bouquin qui sort, comme c’est étrange, ces jours-ci… France-Cul, l’esprit d’ouverture, vous avez dit ? On se calme : je verrais bien le Guillaume Esner en voyageur de commerce pour grillages, clôtures, targettes et verrous ! Beuark !

Écrire un commentaire