Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 28 novembre 2006

Sa part dhombres...

Toujours là, ce connard de dhombres, monsieur télé du Monde (27 novembre),[j'ai un peu de flou artistique dans mes liens, donc, comme ils le disent, cliquez sur "page d'accueil" et de là aller sur "opinions" et vous trouverez le dédé désastreux...] à cracher son venin de sous-crapaud scribouilleux contre Le Pen. Rendez-vous compte l'horreur : Le Pen passe à la télé, et en plus, et en plus il y est bon, il cartonne, il assure... et en face les nabots aboyeurs ont l'air de ce qu'ils sont, taubirette comprise, de petits roquets impuissants, contraints à des contorsions littéraires ou politiques pour essayer de masquer les évidences du président du FN.
Tout ça fait pas vraiment les oignons de dhombres qui se verrait bien en gauleiter d'une Police soviétique de la Pensée, brassard au bras, micro sélectif en bandoulière et caméra cachée à la bretelle... interdisant définitivement les ondes à qui ne pense pas comme il faudrait qu'on pense... et passant moati à la gégène pour avoir invité l'infâme...

Retenons, pour en flétrir tous les Mondeux, cet aveu que ne suit bien sûr aucune repentance :"Jean-Marie Le Pen sera désormais invité sur toutes les chaînes dans des conditions comparables à celles dont bénéficient les autres candidats à l'Elysée."

Rassure-toi, dhombres, ça sera jamais vraiment dans des conditions comparables, mais de savoir seulement que ça fout la haine au démocrate de merde que tu es, je vais te dire, c'est vachement jouissif..

Lou céleste...

Commentaires

On se console comme on peut mais au rythme où vont les choses et les ventes des feuilles de choux, dans 1 an, Libé touchera autant de lecteurs qu'un obscure fanzine lambda sur le sadomasochisme zoophile chez les quinquagénaires maoïstes.

Alors, l'influence médiatique et le pouvoir de nuisance d'un journaleux de Libé aujourd'hui par rapport à il y a 10 ou 20 ans...

Écrit par : Fab | mardi, 28 novembre 2006

Dans le même journal, la déclaration de Brice Hortefeux qui exprime le souhait que le système des parrainages pour la présidentielle soit modifié est un peu inquiétante.

En langage de politicien, ça signifie en effet que "pour cette fois-ci il est trop tard", bien sûr, et que Sarkozy cherche à dégager sa responsabilité au cas où Le Pen serait "coincé".

Écrit par : Lapinos | mardi, 28 novembre 2006

Comme Lou a transformé son lien en jeu de piste, je vous le mets avec les commentaires dont certains sont édifiants, reprochant à Le Pen de fausser "le jeu des élections". http://www.lemonde.fr/web/article/reactions/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3232,36-839132,0.html

Écrit par : Cadichon | mardi, 28 novembre 2006

J'ai pris le temps de regarder la totalité de Ripostes, et j'en ris encore. Le panel de pouilleux du neurone qui fait face à Neuneuil est extraordinaire : Daubira pathétique en passionaria à deux balles, tout le temps à côté de la plaque, ne regardant pas une seule fois le bouldogue dans son œil... Raoult à gerber, comme toujours, mélange de tiédisme mou et de réthorique jésuitique, Leroy à flinguer, archéo-communiste pur jus maniant la censure orale comme jadis un Marchais ou un Andrieux, l'Expressément inutile ne croyant même pas à ses questions-piège à deux balles posées sans conviction (mais faut pouvoir garder sa gamelle)... au final, je suis vraiment d'accord avec vous, il n'y a guère que Moati qui s'en sorte : direct sans haine, aimable sans complaisance — assez pro, au fond, la Moite.

Écrit par : kalle | mardi, 28 novembre 2006

Leroy archéo-coco? D'accord il a eu une jeunesse utopiste mais l'udf n'est pas laboratoire marxiste, il me semble. Ce qui n'enlève rien à l'insignifiance de sa performance de dimanche.
Moati honnête, cela change tellement des autres journaleux, payés pour ne pas l'être.

Écrit par : Cadichon | mardi, 28 novembre 2006

Oui, Cadichon, il se dit dans l'émission que Leroy est un ex-communiste passé à l'UDF (c'est montrer la solidité de ses convictions !).

Écrit par : kalle | mardi, 28 novembre 2006

"En langage de politicien, ça signifie en effet que "pour cette fois-ci il est trop tard", bien sûr, et que Sarkozy cherche à dégager sa responsabilité au cas où Le Pen serait "coincé"."

N'oublions pas que si Sarko se présente aux élections présidentielles, et tout en conservant son poste de ministre de l'intérieur, il aura en charge la déroulement de ses élections (ou quelque chose de similaire, mais propice au magouillage). Il en aura assurément le toupet, la question c'est de savoir si il y aura quelqu'un pour le dénoncer.

Et pour la route :

http://www.imedias.biz/television/actualite-france-5-record-daudience-pour-ripostes-special-le-pen-9077.php

Donc si désormais Lepen rapporte du pognon, les anti-malpensisime du lendemain vont bien vite l'envoyer tourner sur leurs plateaux tv. Voilà une logique qui résistera à toutes les idéologies.

Écrit par : Ash | mardi, 28 novembre 2006

Si Moati arrive à faire 500 000 d'audience avec le Prooooozac à oreilles, je lui paye son coup. Pauvre Bayrou, passer après Le Pen... c'est petite conversation entre amis.

Écrit par : kalle | mardi, 28 novembre 2006

"Raoult à gerber, comme toujours, mélange de tiédisme mou et de réthorique jésuitique"

En plus qu'est-ce qu'il est moche ce type! Son coiffeur est un vrai salaud.

Écrit par : Rivarol | mercredi, 06 décembre 2006

Les commentaires sont fermés.