Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 janvier 2017

Pénélope...

Toi l’épouse modèle, la Fillon au foyer,
Toi qu’étais plus souvent détachée qu’attachée,
Toi l’invisible Pénélope,
En suivant d’un peu loin ton François-la-Rigueur
N’as-tu jamais touché en tout bien tout honneur
De jolis salair’s interlopes ?

Toi pour faire si bien briller l’appartement,
Tu percevais, dit-on, d’ sacrés émoluments.
A deux mille euros la semaine
Passer l’aspirateur, ça relèv’ de l’ENA,
Repasser les costum’ trois pièces de François
Ça tenterait bien des Germaine.

Sauf qu’ Germaine ou Ninon font pas d’littératur ‘,
Toi, pour cent mile euros, tu fais trois fich’ d’ lectur’,
Ça fait chérot l’point à la ligne …
Va falloir que François, s’il veut êtr’ Président,
Se boug’ pour dénicher d’imparabl’s arguments,
Sinon c’est l’boul’vard pour Marine…

Commentaires

Commentaire en un adjectif : excellent !

Écrit par : Blumroch | jeudi, 26 janvier 2017

Écrire un commentaire