Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 06 décembre 2016

Les ministres varient, la connerie demeure...

Ultime petite merde de ce putain de gouvernement vallsien, l’affaire de l’affichage anti-sida aux slogans débiles et putassiers ! Oyez, oyez, braves gens, le nouvel évangile socialo : « Avec un amant, avec un ami, avec un inconnu… Coup de foudre, coup d’essai, coup d’un soir… S’aimer, s’éclater, s’oublier… Les situations varient, les modes de protection aussi. »
Et c’est avec ces huit mille saloperies d’affiches placardées dans cent-trente villes de France, non pas dans les boîtes gay, non pas dans les sous-bois torrides, non pas dans les plages à cul, mais à moins de deux cents mètres d’une école, d’une crèche, d’une église, que les connards qui nous gouvernent s’imaginent faire reculer le sida.
Et c’est en prônant ouvertement la baise tous azimuts, avec n’importe qui et dans toutes les positions qu’ils prétendent gagner la guerre contre le VIH ! Ah ! il doit bien se marrer Monsieur VIH ! Avec des ennemis de ce calibre, cornaqués par une Marisol Touraine inconsciente ou débile et soigneusement coachés sans doute par quelques publicitaires LBGT qui, au passage, ont dû toucher gras, c’est pas 7000 nouveaux cas chaque année qu’on va avoir, c’est 10000, 20000, 30000… Et hop, un p’tit coup d’essai pour la Touraine, hop, un p’tit coup d’un soir pour la Rossignol !
Mais soyons claire, elles le savent parfaitement, que ça sert à rien, côté santé publique, ce genre de campagne : la preuve, 7000 nouveaux cas chaque année en 2016, alors que depuis les années 80 c’est des milliards qu’on a balancé dans des campagnes toujours plus inutiles… comme si les pédés étaient plus cons que les autres et incapables de se tenir informés !
Par contre, qu’est-ce que c’est bon de faire enrager les cathos, de faire chier les réacs, de détruire un peu plus la famille, la morale, les valeurs, l’enfance, la jeunesse…
Qu’est-ce que c’est bon de tordre le cou à ces vieilles notions abolies d’un amour respectueux, responsable, engagé, ouvert sur la vie, pour mieux promouvoir la baise bien bestiale, bien animale, le « coup », comme ils disent… Beuark !
Lou...

Écrire un commentaire